Appel à contributions: « L’engagement, un moteur infaillible? »

Revue pluridisciplinaire d’Education par et pour les Doctorant.e.s (RED), numéro 2

* Note d’intention à envoyer d’ici au 15 septembre 2022 *

 

Une préoccupation centrale des chercheur.euses en sciences de l’éducation est d’éviter le désengagement des élèves (Smith et al. 2017). Mais est-ce que l’engagement sert toujours une fonction particulière, et quelle serait cette fonction lorsque l’on considère les engagements institutionnels ou militants ? Aussi, quelles sont les raisons sous-jacentes à la promotion de l’engagement ?

Pour son deuxième numéro, la Revue pluridisciplinaire d’Éducation par et pour les Doctorant.e.s (RED) – dont la vocation est de faire dialoguer les recherches en sciences de l’éducation avec des recherches menées dans d’autres disciplines – invite les contributeurs et contributrices à travailler sur le thème de l’engagement.

Ce numéro s’intéresse à l’engagement sous différents aspects (contextes, origines, formes, conditions de facilitation ou d’entrave) et dans différents contextes, éducatifs ou non. Les études sur l’engagement dans d’autres disciplines pouvant faire écho aux problématiques soulevées en sciences de l’éducation sont les bienvenues.

Le comité éditorial valorisera les contributions qui permettront une meilleure compréhension de l’engagement, indépendamment du contexte mis à l’étude, de la méthodologie considérée ou de la population analysée.

 

Télécharger l’appel (PDF) – Version française

Call for proposals (PDF) – English version

 

Artefact : enjeux de formation

 

Sous la direction de John Didier, Florence Quinche et Thierry Dias

Avril 2022 – Co-édition UTBM / HEP Vaud

 

La notion d’artefact désigne aussi bien un objet qu’un système artificiel pour peu qu’il soit conçu, fabriqué et utilisé par l’être humain. Par son caractère pluridisciplinaire, l’artefact facilite l’ouverture des dialogues entre chercheurs. Ces points de vue diversifiés et contrastés génèrent une grande variété de définitions.

Dans cette logique, cet ouvrage collectif propose des regards pluriels sur les artefacts convoqués au sein des actions de formation. Sa dimension transversale offre de nouveaux terrains d’investigations particulièrement féconds pour les recherches en éducation.

Par sa spécificité à cristalliser l’activité humaine, l’artefact amène les acteurs de la formation, concepteurs ou usagers, à accéder à la densité des savoirs qu’il contient et qu’il présuppose.

 

Fiche synthétique

indiquant notamment où se procurer l’ouvrage ;

 

Vidéo de présentation (YouTube)

assurée par John Didier, professeur HEP ordinaire en didactique des activités créatrices et techniques et co-directeur de la publication.

 

 

Revue Tréma – Revue internationale en sciences de l’éducation et didactique – n° 56 – 2021

Les modes d’engagement des jeunes, dans et hors l’école, en contexte de crise

 

Ce dossier thématique de la revue Tréma est né d’une réflexion menée au sein d’un collectif composé de chercheur·se·s issu·e·s d’horizons différents qui souhaitent collectivement interroger la notion d’« engagement » chez la jeunesse actuelle, dans un contexte scolaire et au-delà.

Le collectif lui-même s’est constitué à la suite d’une rencontre autour de cette question centrale de l’engagement des jeunes. En juillet 2020 a été organisé un panel lors du DIDACTIFEN1 : « La formation aux enjeux politiques et sociaux dans l’école : encouragement ou obstacle à l’engagement des jeunes ? ». Le collectif formé des signataires de cette introduction était alors créé et a donc saisi l’opportunité d’un appel à dossier par le comité de rédaction de la revue Tréma – qu’il remercie chaleureusement – pour lancer l’appel à articles pouvant être consulté ici, dont le résultat est ce dossier.

Il s’agit, dans ce dossier, de défendre, d’interroger, d’illustrer l’idée selon laquelle l’engagement de la jeunesse, dans et hors école, ne se restreint pas à la citoyenneté politique à venir (pour les mineur·e·s) puisque le choix de s’engager dans certains clubs (pour pratiquer un sport, apprendre un art créatif, etc.) peut aussi mener à des formes d’engagements proto-politiques. Cela illustre la capacité des élèves à choisir leurs engagements en toute connaissance de cause et à faire ainsi preuve de discernement, y compris dans le choix de ne pas s’engager.

L’enjeu central sera donc ici de questionner la pluralité des engagements provoqués ou attendus à l’école et hors de l’école et de comprendre la relation entre injonction normative et promotion de l’émancipation, ceci en élargissant la définition des formes d’engagement et considérant les formes alternatives de participation à la sphère publique susceptibles d’être plus engageantes pour certain·e·s élèves.

 

Introduction / texte de cadrage

Découvrir le dossier complet (libre accès)

 

 

 

La recherche dans le domaine de la didactique du français vous intéresse ?

 

L’AIRDF est une association internationale de chercheurs en didactique du français. Ses adhérents sont enseignants de français, formateurs d’enseignants, enseignants-chercheurs ou doctorants. Ils mènent des recherches sur tous les aspects de l’enseignement du français, du pré-scolaire à l’université, dans des contextes francophones ou plurilingues.

L’Association poursuit les objectifs suivants :

‒   Étudier et améliorer l’enseignement du français.

‒   Rassembler  et   diffuser   toutes   les  informations  utiles   aux recherches et à la formation.

‒   Renforcer les contacts entre toutes les personnes intéressées par la recherche dans le domaine de la didactique du français.

Tous les trois ans, l’Association organise un colloque sur une thématique large, pertinente pour de nombreux chercheurs. Le prochain aura lieu en 2022, à Louvain en Belgique.

L’AIRDF édite diverses publications, en particulier

‒  une revue bi-annuelle : La Lettre de l’Association. Outre des informations sur la vie de la recherche (publications récentes, thèses soutenues, colloques et rencontres, etc.), chaque numéro présente un dossier thématique faisant état de l’avancée de la recherche sur ce thème dans les différents pays qui apportent leur contribution ;

‒ une collection, Recherches en didactique du français (un ouvrage par an, dès 2009), dont le but est d’établir un état des lieux des différents domaines de la recherche en didactique du français. Les premiers volumes portent sur diverses thématiques : l’enseignement grammatical, l’écriture de fiction, la lecture, les concepts et méthodes, l’enseignement du français en contexte plurilingue, les genres, l’évaluation, l’enseignement de l’oral, etc.

L’AIRDF possède un site dans lequel on peut trouver de nombreuses informations concernant la didactique et l’enseignement du français : manifestations à venir, publications récentes, présentation de thèses, débats en cours, etc., ainsi qu’un Annuaire et un Bulletin d’information.

 

Site de l’Association

Devenir membre

 

La Section suisse de l’Association réunit les membres qui travaillent en Suisse. Parallèlement à son appartenance à l’AIRDF, notre section s’est constituée en Groupe de travail de la SSRE et participe à la Conférence faitière des didactiques des disciplines en Suisse (COFADIS), dans le but de se rapprocher des autres chercheurs suisses et contribuer au développement de la didactique, du français en particulier.

La Section (co-)organise des Journées d’études portant sur des thèmes d’actualité dans l’enseignement du français en Suisse. Récemment, de telles journées ont porté sur l’enseignement de l’orthographe, de la grammaire, du lexique et de la littérature, sur la situation des élèves allophones, etc.

Tous les 12 ans, elle a charge d’organiser le Congrès trisannuel pour l’ensemble de l’Association internationale. Le prochain aura lieu en 2025.

Enfin, dans la mesure de ses moyens, la section suisse soutient et collabore avec divers groupes de travail qui, dans les universités, les Hautes écoles ou les Centres de recherche conduisent des travaux sur des questions concernant la didactique du français (pratiques de classe, formation, évaluation…).

Actuellement, le Bureau de la Section suisse est constitué de :

‒ Véronique MARMY CUSIN (HEP-Fribourg, présidente) Ecaterina BULEA BRONCKART (FPSE, Université Genève) Vincent CAPT (HEP-Vaud)

‒ Jean-François DE PIETRO (IRDP, Neuchâtel) Marlène LEBRUN (HEP-BEJUNE)

‒ Christine RIAT (HEP-BEJUNE)

‒ Christophe RONVEAUX (FPSE, Université Genève, président de l’Association internationale)

‒ Nathalie NAZZARI (IRDP, Neuchâtel) en assure le secrétariat.

 

Contacter la section suisse de l’AIRDF

 

Adresse postale: c/o IRDP, Faubourg de l’Hôpital 43, C.P. 556, CH-2002 Neuchâtel

Tél: +41328898602

 

 

Appel à articles: « Enseigner le design » (Sciences du Design, 15)

 

Les innovations actuelles en sciences de l’éducation proposent de mettre de l’avant des conditions favorables au développement de l’agentivité chez l’apprenant (Nagels, Abel et Tali, 2018). Ainsi, la pédagogie du design ajoute à la transposition des savoirs, des savoir-faire et des savoir-être, la complexité d’un possible savoir-agir dont l’exigence nous est rappelée par les urgences environnementales et sanitaires ainsi que les enjeux sociaux de notre temps (Morin, Therriault, et Bader, 2019).

Un tel savoir-agir implique une compréhension des enjeux sociétaux de la technique qu’il permet d’appréhender via « l’environnement artéfactuel » (Vial, 2014). La pédagogie du projet en design contribue ainsi à un enseignement de la technologie qui favorise le débat citoyen sur les techniques.

La question de la « démocratie technique » (Didier, Lequin et Leuba, 2017) prend un relief particulier dans le
contexte pandémique, alors que l’ensemble du personnel de l’éducation a été contraint, en un temps extrêmement court, de refondre par le distanciel ses dispositifs pédagogiques. L’adaptation pédagogique à de nouvelles modalités techniques est ainsi une question qui émerge dans toute son actualité et sa
complexité.

D’un apprentissage du projet en atelier à celui en distanciel, des matrices historiques de l’enseignement du design à son rôle actuel dans la construction d’une démocratie technique, c’est en un sens pluriel que les responsables de ce numéro proposent d’aborder la question pédagogique dans les champs du design.

Les articles doivent être soumis au plus tard le 7 octobre 2021.

 

Lire l’appel complet

 

Consignes aux auteur.e.s

 

Contact à la HEP Vaud: John Didier, professeur en didactique des activités créatrices et techniques

 

Appel à articles : « Les modes d’engagement des jeunes, dans et hors l’école, en contexte de crise »

Revue Tréma

Coordination et argumentaire:
Jean-Charles Buttier, Stéphanie Demers, Aurélie De Mestral, Charles Heimberg et David Lefrançois

 

Les engagements de la jeunesse dans des contextes nationaux variés sont un sujet de premier plan à l’heure des grèves pour le climat ou des luttes féministes, même si ces mouvements d’ampleur planétaire ont subi une réorganisation du fait du contexte pandémique actuel. Cette crise sanitaire interroge d’ailleurs les relations entre les générations ainsi que les engagements subis ou choisis de la jeunesse.

L’enjeu central de cet appel à articles est ainsi de questionner la pluralité des engagements provoqués ou attendus à l’école et hors de l’école et de comprendre la relation entre injonction normative et promotion de l’émancipation.

 

Texte de cadrage / Normes de présentation

 

Les articles complets sont attendus pour le 30 juin 2021.

Ils devront être soumis, ainsi que toute question, à l’adresse suivante: Jean-Charles.Buttier@unige.ch.

 

 

Action Didactique est une revue scientifique internationale essentiellement consacrée à l’enseignement / apprentissage du français (FLE / FLS, français sur objectifs spécifiques, universitaires, français langue professionnelle, etc.) dont elle valorise la dimension plurilingue et pluriculturelle.

Des études qui s’inscrivent dans l’une des disciplines contributives de la didactique des langues (sciences du langage, sciences de l’éducation, etc.) peuvent être acceptées. 

 

Voir l’appel à contributions détaillé

 

 

Appel à candidatures

 

La Comité de direction lance un appel à candidatures pour deux mandats de

co-responsable de la Filière Enseignement primaire

à la HEP Vaud

 

Entrée en fonction : progressive, à partir 1er mars 2021, ou à convenir

Taux d’activité correspondant au mandat : 60%

Durée du mandat : 3 ans, renouvelable

Statut académique : poste professoral (déjà acquis, si possible, ou lié à l’obtention de ce mandat)

 

Vous activités principales consistent à

  • organiser de manière durable et interdisciplinaire la formation menant au Bachelor en enseignement primaire ;
  • établir les principes du curriculum, concevoir et assurer le développement des plans d’études en fonction de l’évolution prévue du métier d’enseignant·e primaire et dans le cadre de la stratégie institutionnelle ;
  • proposer les mesures adéquates pour assurer le maintien d’un haut niveau de qualité de la formation et sa reconnaisssance aux niveaux cantonal, national et international ;
  • définir les prestations de formation attendues des unités d’enseignement et de recherche et des établissements partenaires de formation, en collaboration avec elles et eux ;
  • diriger et organiser les activités de son équipe, afin de répondre au mandat de la filière[1], en vous appuyant sur une commission des études.

Ces activités se réalisent en étroite collaboration

  • entre co-responsables , selon une répartition précise des tâches encore à affiner, chacun·e étant par exemple en charge des éléments de curriculum correspondant à l’un des deux profils 1-4 ou 5-8 ;
  • avec le directeur de la formation et les autres responsables d’unité.

Vous représentez la HEP Vaud, dans votre domaine, auprès des hautes écoles partenaires, des établissements scolaires et des services et organismes cantonaux et nationaux.

 

Votre emploi, pour un 100% à la HEP Vaud, correspond à:
– 50 à 60 % : mandat de responsable de filière;
– 40 à 50% : activités d’enseignement, de recherche & développement et/ou de prestations de service à la Cité au sein d’une UER.

Une indemnité annuelle de CHF. 8’400.- est servie pour ce mandat.

 

Vous êtes au bénéfice d’un Doctorat ou d’un Master accompagné d’un MAS dans l’un des domaines correspondant aux activités de la HEP Vaud.

Vous faites preuve de capacités d’analyse des enjeux et de synthèse des besoins du métier d’enseignant·e primaire. Vous êtes prêt·e à relever le défi de concevoir le renouvellement de ce curriculum, adapté à l’avenir de ce métier.

Votre leadership et votre aisance dans les relations sont avérés. Vous savez travailler dans un esprit de partenariat, êtes en mesure d’écouter, de dégager des consensus et de convaincre des publics différents (collègues de la HEP, étudiant·e·s, praticien·ne·s formatrices·teurs, cadres scolaires, …).

Vous savez vous appuyer sur le travail d’une équipe, gérer des projets et déléguer les tâches à réaliser.

Vous alliez rigueur, clarté, flexibilité et capacité à proposez des solutions adéquates dans un environnement dynamique.

 

Délai de candidature : 31 janvier 2021

Renseignements :

Cyril Petitpierre, Directeur de la formation

cyril.petitpierre@hepl.ch

Tél. : +41 (0)79 607 72 75

 

Les candidatures, comprenant une lettre de motivation et un curriculum vitae complet, sont à adresser par voie électronique au directeur de la formation et à l’unité RH (carriere@hepl.ch). Les candidatures en duo sont possibles.

Les candidatures seront examinées par une commission, constituée de manière similaire à celle prévue par la directive 03_13 art. 5.

 

[1] cf. directive 00_19 Mandat des filières

 

 

Former et transformer par la médiation culturelleL’Educateur, 10/2020.

Ce dernier numéro de l’Educateur fait indirectement écho à la situation dramatique d’une scène artistique fortement impactée par la crise sanitaire. Il apparaît d’autant plus essentiel de s’intéresser aux multiples facettes de la médiation culturelle à l’école, mise en lien « qui mobilise les émotions, les imaginations, réveille la parole, les actes ».

Accès sans abonnement: 11.- (dossier), 2.- (article).

Voir le numéro

 

 

Appel à candidatures: chargé·e d’enseignement en didactique des mathématiques

à 50% – Institut universitaire de formation des enseignant·e·s, UNIGE

 

Le poste s’inscrit prioritairement dans le contexte de la formation des enseignant.es de mathématiques du secondaire. Il implique la responsabilité d’ateliers de didactique des mathématiques, la participation aux unités de formation « Profession enseignante » et « MITIC », comprenant l’intégration des outils numériques utiles d’un point de vue didactique, le suivi des stagiaires en collaboration avec les formateurs-trices de terrain, l’intervention dans la formation continue, ainsi que la participation à la recherche dans le domaine de la didactique des mathématiques.

Les candidat.es possèderont une expérience dans le cadre de l’enseignement secondaire et de la formation d’enseignant.es. Une formation universitaire post-grade, de préférence dans le domaine de la formation des enseignant.es, est souhaitée. De l’expérience dans la recherche en didactique des mathématiques est un atout.

Délai de postulation: 8 janvier 2021.

 

Voir l’offre complète / Postuler