Conformément à sa mission de soutien au développement de la recherche en didactique et de promotion de la relève, le 2Cr2D a décidé de sponsoriser le Colloque des didactiques disciplinaires 2019 en particulier par l’attribution de prix au(x) meilleur(s) posters de projets de thèse en didactique. Il met à disposition CHF 2’000.- et propose au jury de délivrer en principe 2 prix, en principe encore l’un attribué à un poster alémanique, l’autre à un poster romand (latin). Selon les évaluations, on peut aussi envisager de sélectionner 3 ou 4 posters en répartissant la somme.

Le jury a réuni pour cette édition la professeure Afra Sturm, co-directrice du Zentrum Lesen, Medien, Schriftde la FHNW, Bertrand Forclaz, manager de la recherche à la HEP Fribourg, et les professeurs Bernard Schneuwly et Marc Honsberger, co­directeurs du 2Cr2D.

Les posters ont été évalués selon trois critères :

  1. Présentation de la problématique (objectifs de la thèse, pertinence des supports théoriques et empiriques, mise en perspective)
  2. Qualité scientifique (qualité des données, pertinence des analyses, pertinence et mise en évidence des résultats, discussion et limites)
  3. Qualité formelle (attractivité et lisibilité de la présentation, organisation des éléments du poster, usage adapté et économique d’illustrations, etc.)

Le jury a été très favorablement impressionné par l’engagement des doctorants et relève d’abord le nombre remarquable de posters soumis et la variété et la qualité des projets de thèse présentés, tant sur les posters que lors des posters-sessions d’hier après-midi. Il salue ainsi l’effort de tous les participants.

Il observe ensuite que le poster est un genre à part entière, textuel et visuel, relativement nouveau dans les institutions de formation des enseignants, et qu’à ce titre il ne possède pas encore sa propre didactique… Mais précisément, l’ambition que le 2Cr2D souhaite fixer pour l’avenir à cet exercice est que les didacticiens s’y montrent les meilleurs : s’ils ont intégré l’ensemble des questions de la transposition, des processus de compréhension du lecteur et du dispositif d’exposition, alors cela ne devrait pas faire l’ombre d’un doute ! De ce point de vue, le jury a relevé de nombreuses pistes prometteuses, dans l’effort de synthèse, de mise en évidence, d’accroche par l’image ou le dessin, mais il souligne que nous ne sommes qu’au début du chemin et qu’ici comme dans la construction du champ scientifique de la didactique, le processus de secondarisation est long.

Le jury, ouvrant le champ didactique à tous les possibles esquissés lors des deux premières conférences, a retenu quatre posters, en privilégiant la clarté de l’exposé, la cohérence du questionnement, du dispositif de recherche et de la présentation. Les quatre posters retenus sont :

  • Daniel Gysin : Transfer in der Physik -Effekte von kontextorientiertem Lernen auf die Nutzung von Strategien beim Transfer von physikalischen Konzepten
  • Katja Schlatter : Mündliches korrektives Feedback im DaZ-Unterricht
  • Murielle Ferry Meystre : Studying abroad as part of the French-English bilingual matura: constructing the self and ‘the other’
  • Magali Descoeudres : Le développement de l’activité des enseignants novices en éducation physique et sportive à l’épreuve de situations émotionnellement marquantes

 

Marc Honsberger

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *