Quelques questions de la didactique des apprentissages fondamentaux

  1. Le jeu libre ou jeu de faire-semblant est l’activité la plus propice à générer les gains développementaux chez l’enfant de 3 à 7 ans (autorégulation, imagination, pensée abstraite, langage, pensée mathématique…).

QUESTION : Comment enseigner le jeu de faire-semblant pour favoriser le développement d’un jeu mature ?

  1. Que ce soit dans les moments de jeu libre ou à d’autres occasions, le jeune enfant initie des activités potentiellement propices à l’investigation de savoirs disciplinaires. La double sémiotisation est initiée par l’élève.

QUESTION : Comment repérer les savoirs disciplinaires dans les activités initiées par les élèves et s’en ressaisir pour les guider vers de nouveaux apprentissages ?

  1. L’apprentissage scolaire requiert que les élèves maîtrisent un nombre important de savoirs « transparents » comme par exemple : énumérer, catégoriser, faire usage de différents registres langagiers, mener des conversations exploratoires, parler en je-élève, maintenir son attention, inhiber certains comportements moteurs ou cognitifs…

QUESTION : Comment repérer ces savoirs « transparents » dans les tâches proposées aux élèves et comme les enseigner ?

 

Anne Clerc-Georgy

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *